«

»

Fév 12

La partition intérieure

partition coeurNous autres, violonistes de formation classique, avons appris notre instrument en « délégant » à nos yeux le soin de lire sur une partition la musique que nous jouons. De part le monde, de très nombreux musiciens mémorisent en écoutant …. et en rejouant.

Comment pouvons nous intérioriser cette partition pour que notre jeu soit basé sur nos sensation auditives et nos ressentis, et ne dépendent plus du circuit externe qui passe par les yeux et le cerveau avant de redescendre vers notre instrument  ??

 

La partition intérieure est le titre d’un ouvrage très complet de Jacques SIRON, dont la première édition date de 1992, et que je souhaite vous faire (re) découvrir.

J’ai en effet lu ce livre tardivement, sans doute n’étais je pas assez mur musicalement pour le connaître plus tôt? Peut être  m’aurait il été moins utile si je l’avais connu avant?

En tout cas, dès la ljazz et musique improvisée - La partition intérieureecture de l’introduction je me suis senti en phase avec l’auteur, j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Ce livre de plus de 800 pages est une référence.
Il est conseillé dans l’introduction de ne pas le lire du début à la fin sans s’arrêter. C’est pourtant ce que j’ai fait tant j’ai été captivé par le propos ! Maintenant je reviens régulièrement lire les chapitres et passages qui m’ont interpellés ou interrogés. C’est devenu pour moi une référence au sens propre du terme : je m’y réfère souvent !

Contrairement à d’autres ouvrage sur le jazz et les musiques improvisées, ce livre ne base pas tout sur l’harmonie et reviens bien aussi sur les bases de la musique : le temps,  le rythme et la mélodie.

Vous trouverez le sommaire de l’ouvrage directement sur le site de Jacques SIRON.

Avant que vous ne vous le procuriez, je souhaite vous montrer un court extrait du contenu, qui alterne entre apports théoriques et conseils.

En page 467 : idées pour développer l’improvisation harmonique  (lire l’article sur les formes d’improvisation si vous ne l’avez pas déjà lu)

« 1- intérioriser la trame harmonique

  • chanter et jouer les mouvements de la basse en suivant le rythme harmonique
  • travailler sur des minus one (des accompagnements)
  • informatique musicale : fabriquer une maquette de la trame harmonique (…) en se fabricant soi même une maquette, on apprend comment fonctionne un orchestre : on doit choisir les voicings des instruments polyphoniques, inventer une ligne de basse, places des figures de batterie
  • Chercher à mémoriser le plus rapidement possible les enchaînements d’accords.

2- Commencer à improviser

Idée musicale à développer : se servir d’un matériau rythmique simple

  • jouer avec le moins d’arrêt possible sur une trame harmonique, avec un débit rythmique constant sans syncopes
  • jouer une ligne de basse en noires (walking)

Idée musicale à développer : fractionner les difficultés

  • fractionner une trame harmonique en petits cycles que l’on joue en boucle
  • ne jouer que sur une section de la trame harmonique

Idée musicale à développer : improviser en arpèges

  • en chantant, en jouant sur l’instrument : improviser uniquement avec les notes de l’arpège
  • débuter l’arpège uniquement par les fondamentales – les tierces – les 7eme – libremebt en cherchant une continuité de la ligne mélodique

idée musicale à développer : se servir de notes cibles pour ancrer une charpente harmonique

etc …. »

Je vous invite à déposer ci dessous des commentaires ou à m’écrire directement afin que je puisse améliorer et compléter cette présentation.               ghislain [at] improviser-au-violon.fr

Je veux recevoir les prochains articles du BLOG "improviser-au-violon" Je recevrai en cadeau le e-book "démarrer l'improvisation au violon"



1 ping

  1. Quel chemin prendre pour travailler l'improvisation?

    […] m’ont enseigné. Après pas mal d’années d’apprentissage, j’ai lu dans un ouvrage de référence ce que je n’arrivais pas à exprimer […]

Vos commentaires ci-dessous sont les bienvenus !