«

»

Jan 25

Quel materiel pour sonoriser mon violon ?

Dans un groupe, il est courant que l’on joue avec des musiciens ayant des instruments qui possèdent une sonorité plus puissante que celle de notre violon : batteur, saxophoniste, trompettiste, etc …
Pour faire partie du groupe, il est alors essentiel de jouer à un niveau sonore équivalent au leur et donc d’amplifier notre violon.

Pour cela le matériel minimum nécessaire est

– Un violon sonorisé OU un violon électrique
– Une transmissions : par câble OU un système de transmission sans fils
– un amplificateur

amplification d'un violon

photo : mon matériel de base pour amplifier mon violon

 

On peut également utiliser des matériels spécifiques pour transformer le son.
Dans ce cas ils s’interposent entre le violon et l’ampli
– équalizeur,
– loopeur,
– pédale d’effets
– …

photo : mon violon amplifie avec looper et pedale d'effets

photo : équipement supplémentaire – looper et pedale d’effets

Pour envoyer un signal électrique électrique à l’amplificateur, on peut soit jouer sur un violon acoustique amplifié, soit jouer sur un violon électrique.

Sonoriser un violon acoustique est la solution qui a la préférence – du moins au démarrage- des violonistes qui possèdent déjà leur violon et qui y sont habitués.

Je connais trois solutions pour amplifier :

1ere solution = Installer un micro classique qui capte fidèlement le son du violon

→ l’intérêt est de restituer (suivant la qualité du micro) le « véritable » son du violon
→ l’inconvénient est que le micro capte l’ensemble du bruit ambiant, notamment la respiration du violoniste.
→ Il existe également des risques de larsen puisque le micro capte les retours

Pour savoir choisir ce type de micro, vous pouvez lire le bon article du blog composer-sa-musique

Pour les fixer au violon, il existe des adaptateurs spécifiques. Exemple de matériel :
http://www.thomann.de/fr/myers_pickups_the_grip_violin_mandolin.htm

Mon expérience = Je n’ai jamais essayé cette solution, elle semble être appréciée par les violonistes qui jouent du classique et qui souhaitent restituer aussi fidèlement que possible la sonorité de leur instrument.

2eme solution = installer un micro qui capte les vibrations au niveau de la caisse du violon.

C’est la solution que j’ai utilisée les deux premières années, car c’est la moins onéreuse. Vous pouvez voir sur la photo ci dessus mon appareil (acheté 39 €)

capteur à positionner contre la caisse

photo : capteur à positionner contre la caisse

Pour fixer le système au violon, il est nécessaire de procéder en deux temps :

  1. Capter les vibrations : on colle le micro sous la caisse, au droit de l’âme du violon afin de bien capter les vibrations. On utilise pour cela un produit vendu avec le micro qui ressemble à de la pâte à fix  et visible sur la photo ci dessus . Il faut enlever le micro après chaque utilisation – pour ma part, je nettoyais après chaque usage.
  2. La prise Jack est fixée au coussin (système D car rien n’est livré avec le micro)
fixation sous le violon du capteur

photo : fixation sous le violon

Mon expérience : Le son est tout à fait correct.
La difficulté principale est de bien fixer le micro, et que la prise tienne bien …. j’ai souvenir d’avoir bien galéré lorsque je voulais aller vite  !
Je me branchais sur l’ampli du guitariste qui avait deux entrées.

J’ai commencé à jouer en groupe avec un investissement très peu élevé :
ce micro capteur + le câble

3eme solution = Installer un capteur piezzo directement au niveau du chevalet :

Le piezzo capte les vibrations directement au niveau du chevalet, il n’y a donc pas de parasites.
On installe le capteur du coté des cordes aigües.
Pour l’installation, mon luthier a retaillé légèrement mon chevalet qui était trop étroit pour laisser le passage au capteur.

Installation du capteur directement au niveau du chevaler

photo : le son est capté au niveau du chevalet

C’est une solution très pratique car le matériel reste fixé au violon.
Elle donne un résultat qui me convient tout à fait.
On reste avec un capteur piezzo et donc une distribution des fréquences qui peut, suivant la qualité du capteur, donner des résultats plus ou moins bons.
Vous pouvez lire sur ce sujet le BLOG d’un spécialiste

Pour ma part, j’ai un support fixé au violon (avec un serre joint comme celui de la mentonnière) sur lequel je branche la prise jack du câble.

fixation de la prise jack au violon

photo : système de fixation au violon

Mon expérience :
J’utilise le matériel du luthier
Olivier PONS depuis plusieurs années et j’en suis très satisfait.
Un des inconvénients est que le capteur reste à demeure : lorsque je joue en acoustique, la transmission des vibrations à la caisse par le chevalet est modifiée. Paradoxalement, c’est dans le grave que je ressens le plus cette modification.

 

NB
J’ai mis quelques liens dans cet article : je n’ai aucun intérêt avec les sites mentionnés (pas d’affiliation) et je ne les recommande pas spécialement (sauf si je le précise) mais cela permet une visualisation aisée de mes propos.

Enregistrer

Mots clés utilisés pour trouver cet article :ampli pour violon électrique,effet ensemble violon,pédale pour violon classique,quel micro pour sonoriser un violon,violon amplifier

Je veux recevoir les prochains articles du BLOG "improviser-au-violon" Je recevrai en cadeau le e-book "démarrer l'improvisation au violon"



(1 commentaire)

2 pings

  1. LMC

    Merci pour ce tutoriel bien expliqué, il va certainement aider ceux qui voudraient se lancer au violon électrique mais ne souhaitent pas tout de suite investir dans un nouvel instrument.

  1. Utiliser un Looper pour s'accompagner au violon

    […] Le lopper est un matériel peu encombrant, intercalé entre le violon électrifié et l’ampli : voir à ce sujet notre article sur le matériel pour sonoriser le violon. […]

  2. Apprendre un jouer un Blues en SOL (G)

    […] Enfin la capsule montre (sans s’y attarder) l’intérêt d’utiliser du matériel, ici un looper pour superposer les instruments, et une pédale d’effets pour imiter la basse […]

Vos commentaires ci-dessous sont les bienvenus !