«

»

Avr 07

Se fixer des contraintes pour improviser ?

improvisation de Jennifer LinDans un précédent article, nous écoutions Rémi Ploton nous expliquer comment il nous propose de nous  mettre des « règles du jeu », appelées aussi « contraintes », pour stimuler notre imagination d’improvisateur.
Cette méthode est applicable au violon.

Ce processus est utilisé de manière assez large en créativité.

Nous allons voir dans cet article un bel exemple de mise en oeuvre dans le domaine musical.

Mais commençons par un  exemple qui n’est pas dans la musique.

Si je vous demande d’écrire quelque chose, ce que vous voulez, vous partez d’une feuille blanche, et cela peut paraitre difficile : de quoi vais je parler ?

Par contre, si je vous pose une règles du jeu, par exemple :
– parler dans un poème (donc faire des rimes) du chat de votre voisin
alors peut être aurez vous des idées qui vont venir.
Par exemple le chat est noir aux yeux jaunes, il est mouillé,  …..
Et la contrainte des rimes va vous obliger à chercher des mots peu courants, ou à utiliser des tournures de phrases peu usuelles …. voire même à en inventer !
Plus la contrainte est forte, plus cela demande de la créativité. Ainsi si je rajoute comme 2eme contrainte
– n’utilisez pour écrire votre poème aucun mot comprenant la lettre « e »

Alors vous allez devoir être très créatif pour y arriver !

Vous trouverez dans la vidéo ci dessous un exemple de contrainte amenée par une règle aléatoire.
C’est la jeune pianiste Jennifer Lin qui nous le propose dans une improvisation assez « magique ».

Cela commence à 16’30 » dans la vidéo ci dessous (vous pouvez activer les sous titres en français !)
Régalez vous …

 

 

 

Je veux recevoir les prochains articles du BLOG "improviser-au-violon" Je recevrai en cadeau le e-book "démarrer l'improvisation au violon"



Vos commentaires ci-dessous sont les bienvenus !