«

»

Jan 06

La bossa au violon – So Danço Samba (2)

Je vous ai montré dans l’article précédent comment j’ai travaillé le rythme de la bossa en chantant, puis avec mon violon.
Et bien maintenant, il s’agit de mettre cela en oeuvre pour jouer la mélodie, puis des improvisations !

 

Je  vais continuer à l’illustrer avec « So Danço samba« , mais j’utilise la même manière de faire avec d’autres Bossa que je joue

Jouer la mélodie

Comme souvent avant de prendre le violon, je chante !
Car si on arrive à chanter (en place, avec de l’intention), on a fait le principal du point de vu musical : la suite est une question de technique instrumentale.

Alors allons y :
1- Je chante la mélodie en frappant avec mes mains les temps

2- Je chante la mélodie en frappant avec mes mains la clave de la Bossa rythme bossa novaque nous avons vu précédemment. J’utilise la ligne du bas en 2/4 car en fait je frappe à la blanche en C

 

 

 

 

3- En enfin pour finir je joue au violon – pour bien sentir le rythme, je mets un accompagnemenbt rythmique avec un Backing track.
En pratique sur la vidéo en bas de l’article, je joue en utilisant l’application IReal Pro.

Pratique improvisée

Sur ces morceaux, le plus important me semble t-il est d’être à l’aise avec le rythme.

Aussi pour m’entrainer,  je joue en utilisant la technique des lignes intérieures (Inner line). C’est à dire que je choisis une note et que je « tourne » autour »  (on verra cela dans un prochain article).

Et j’utilise des rythmes issus de ce que nous avons joué précédemment par exemple :

rythme improviser violon la Bossa

Il ne faut bien sur pas enchainer ces rythmes sans s’arrêter !
On a en effet remarqué que la mélodie est contitué de phrases de
[2 x 2 mesures]

Donc je vais reproduire au début le même schéma, et laisser respirer par exemple =

  • 2 mesures impro + 2 mesures de silence
  • 4 mesures impro + 4 mesures de la mélodie

 

 

 

 

 

Ensuite je joue en alternant mélodie, impro, ligne de basse etc …

  • la mélodie sur le premier A, une impro sur le 2eme A
  • la mélodie sur les 4 premières mesures du B, une impro sur les 4 suivantes
  • etc …

 

Pour finir je vous propose deux manière d’aborder le jeu qui a mon sens apportent beaucoup et qu’il faut donc réaliser très consciemment :

A-  Lorsque je joue une syncope, je dois bien sentir le temps sur lequel elle tombe, c’est à dire celui qui n’est pas joué. Pour travailler cela, je pratique en 3 étapes :

1- je joue uniquement des croches
travail syncope (1) pour impro au violon
2- je joue en ghost note
travail syncope (2) pour impro au violon
3- je joue la syncope en gardant la même sensation
travail syncope (3) pour impro au violon

 

B –  finir les phrases relâché
Ca ce n’est pas évident mais cela apporte beaucoup au style. Il s’agit à chaque note longue de fin de phrase de bien « poser » la note et de la « relâcher » (laisser filer) et de laisse sonner le silence .
Ce n’est pas sur moi qu’il faut prendre exemple pour cela, mais déjà d’en être conscient, cela me permet d’aller dans la bonne direction !

 

 

 

Pour terminer je vous fait profiter d’une video que j’ai trouvé sur le site de Chritian Howes, ce violoniste américain, qui a condensé en quelques minutes des conseils très intéressants pour jouer la Bossa au violon.
C’est en anglais mais on comprend bien.
Il me conforte en ce sens ou la première chose qu’il fait est de nous montrer les rythmes … avec ses mains 😉

Sa démarche est d’utiliser un looper pour établir la rythmique, puis à jouer par dessus.

 

 

Comme d’habitude, si vous aimez, soutenez moi : en likant, en partageant.
Mieux encore : apportez vos commentaires !

Je veux recevoir les prochains articles du BLOG "improviser-au-violon" Je recevrai en cadeau le e-book "démarrer l'improvisation au violon"



Vos commentaires ci-dessous sont les bienvenus !