«

»

Déc 22

Cours d’Improvisation avec Berkley On Line : mon retour d’expérience

Berklee

Voilà quelques semaines, je vous décrivais le cours d’improvisation On Line que j’avais découvert sur le site de Coursera (www.coursera.com) et qui est dispensé par Berkley college.
L’affiche étant alléchante, tant par l’enseignant (Gary Buton) que par la promesse, je m’y suis lancé.

Je vous livre ce que j’ai aimé, et ce que j’ai moins apprécié

Le fonctionnement

Chaque semaine nous recevons un mail nous informant de l’ouverture du cours de la semaine.
Nous avons une semaine pour écouter, puis réaliser les exercices demandés et poster notre copie sur notre espace personnel.
Les devoirs ont à chaque fois une date limite pour être postés.

Ensuite, ce sont 5 élèves qui notent notre travail, et nous devons évaluer et noter le travail de 5 autres élèves (pas les mêmes, on ne choisit pas).
Nous avons 3 jours pour corriger les devoirs des autres.
L’intérêt – et une des difficultés – est que le cours est ouvert à tout niveau et tout instrument.

Conclusion : l’interface est agréable et intuitive, les documents clairs : c’est très pro
Les interactions que j’ai eues avec d’autres musiciens ont été peu fructueuses
Je ne suis pas arrivé à avoir de réponses lorsque j’ai contacté les animateurs. Dommage

Contenu de la formation

La première semaine

C’est cool : on nous présente le contenu de la formation, comment les cours en ligne marchent et les outils qu’il faut maitriser notamment
– s’inscrire sur le forum
– s’inscrire sur la groupe privé Facebook
– savoir s’enregistrer et déposer ses enregistrements sur SoundCloud.com

En prime nous avons un petit quizz sur nos objectifs en nous inscrivant à cette formation ….
nota : je ne sais pas à quoi il sert puisque je n’ai eu aucun contact avec les animateurs : sans doute pour leurs statistiques

La deuxième semaine,

Les explications portent sur l’analogie entre la langue parlée et la musique. Intéressant.
Et de l’intérêt d’analyser pour comprendre ce que nous écoutons comme musique.

Premier devoir = écouter un solo de Gary Burton, l’analyser et donner des commentaires : type de musique, temps, feeling, structures, intervalles utilisés, …
le relevé du solo est joint sous forme de partition
Deuxième devoir = réaliser une improvisation sur la grille de ce solo

La troisième semaine

On aborde un aspect théorique : les gammes, les modes.
L’objectif du cours est d’apprendre et mémoriser les 10 gammes.
Cela va loin puisqu’on aborde même le Lydianb7, les gammes altérées  et les gammes symétriques diminuées
Avec pour moi un regard nouveau : Gary Burton les classe non pas dans l’ordre de leur construction classique sur la gamme de C, mais suivant leur armure et de la plus brillante à la plus sombre.

On apprend ici les “trucs” de l’artiste pour savoir identifier le mode sur lequel on doit improviser lorsqu’on a sous les yeux un thème et sa grille.
Le devoir de la semaine = jouer librement sur 6 gammes imposées parmi les 10 gammes expliquées

La quatrième semaine

L’objectif est de savoir déterminer rapidement (en jouant) la gamme correcte qu’on peut jouer sur un accord, en se posant 2 à 3 questions maximum (qui après doivent devenir des réflexes).

Le devoir = analyser la partition du morceau “500 miles High” et écrire sur chaque accord les notes de la gamme correspondante => en déduire le mode

La cinquième semaine

L’objectif de ce cours est de comprendre les mouvements harmoniques et d’identifier et utiliser les voice leading ou  guide tones line.

Le devoir consiste à écouter une improvisation sur le thème de “memories of tomorrow” et de déterminer à quels moments l’improvisateur utilise tel ou tel méthode d’improvisation et d’écrire les gammes correspondantes ou les notes guides

La sixième semaine

L’objectif est ambitieux car il vise à

  • comprendre et savoir utiliser les thèmes et variations
  • comprendre les caractéristiques d’un forme mélodique (la place des silences !)
  • écrire des phrases musicales
  • Analyser un thème

Le devoir = il y a 2 morceau (des blues) a télécharger et analyser pour ensuite proposer des improvisations en utilisant les concepts développés dans l’ensemble des 6 cours

Ce que j’ai aimé dans ce cours d’improvisation on line

Les plus =

  • Très agréable d’écouter les vidéos de Gary Burton
  • J’ai appris ou revu des notions intéressantes, avec un angle de vu différent : c’est très positif
  • l’organisation est claire et facile à suivre, les documents synthétiques, l’interface ergonomique et intuitive

Les moins =

  • mon organisation = il est très contraignant (pour moi) d’avoir un temps imparti pour réaliser ces cours à chaque fois en 1 semaine : j’ai l’impression de me retrouver à l’école !
    j’avoue d’ailleurs ne pas avoir rendu le dernier devoir !!
  • l’animation = je ne suis pas arrivé à contacter les animateurs, et les échanges entre élèves restent limités
  • le sujet abordé : l’improvisation est abordé de manière très théorique (gammes, modes, etc…) et les fondamentaux (rythme, sensations) sont à mon sens insuffisamment présents = le cours semble s’adresser à des musiciens qui ont déjà bien intégré ces fondamentaux.
  • la durée de la formation : c’est très dense et les sujets abordés requiert beaucoup de temps à être assimilés, ce qui est contraire au rythme soutenu demandé en 6 semaines.
  • la langue : cela n’a pas été pour moi une barrière pour comprendre mais cela l’a été pour rendre les devoirs (on passe plus de temps en anglais) et pour les échanges avec les autres musiciens

Ce que j’en retiens

J’ai trouvé sur le moment ce cours très intéressant pour “comprendre” mais je crois que ce n’est pas cela qui va me permettre de “jouer” …. car je n’ai pas assez eu le temps d’expérimenter.
Il semble s’adresser à des musiciens ayant déjà un bagage théorique suffisant et qui veulent aller plus loin dans cette compréhension théorique.

Enregistrer

Enregistrer

Je veux recevoir les prochains articles du BLOG "improviser-au-violon" Je recevrai en cadeau le e-book "démarrer l'improvisation au violon"



Vos commentaires ci-dessous sont les bienvenus !