«

»

Avr 15

Progresser en blues en 11 étapes

Dave Frank - blues en 11 étapesVoici une video intéressant et pédagogique proposée par le pianiste Dave Franck pour démarrer et progresser sur une grille de Blues.
Bien que proposée par un pianiste, cette leçon nous intéressera également pour apprendre au violon car les propositions de travail décrites s’appliquent tout à fait à notre instrument.

Ces conseils présentés en 11 points sont très progressifs ; ils permettent de bien travailler car il nous fait démarrer de manière très simple : une grille de blues en Do et la gamme blues.

Cette video  est … en anglais ! Je n’ai pas traduit l’ensemble de la video, elle est longue …
Mais je reprends les 11 séquences ci dessous en français, ce qui  devrait être suffisant car pour le reste, il s’agit surtout d’écouter les exemples joués.

Merci à Odile – mon amie accordéoniste – qui m’a fait découvrir cette video !

——————————————————————————————————————————

Voici les 11 séquences expliqués pas à pas, j’ai indiqué en rouge le minutage pour pouvoir y accéder facilement
Vous trouverez en sus sous la video un enregistrement audio de la grille pour pouvoir travailler avec l’accompagnement, si vous n’avez pas de logiciels pour cela.

  1. Jouer et reconnaitre la progression des 12 mesures d’un blues en C  [ de 3′  jusqu’à 7’13 »]
    Dave Frank propose à tout instrumentiste de les jouer au piano … c’est une bonne idée car ce sont trois accords simples.
    Il nous demande de répéter et répéter cette progression, tout simplement en ronde, jusqu’à ce que nous l’ayons bien mémorisée.
    Ce que je fais au violon : travailler cette progression en l’arpégeant avec 4 noires par accord, sur les cordes de sol et Ré.Par exemple [Fondamentale – tierce – fondamentale – quinte] (choisir ses notes)
  2. Explorer la gamme de CBlues
    Proposition de travailler sur les deux niveaux suivants [7’13 » à 11’50 »]
    – la répétition. En jazz (comme en blues) , c’est la répétition de la grille qui a ce rôle
    – l’improvisation sur la gamme de C Blues (6’30 »)
    a- Jouer simplement la gamme en noires avec l’accompagnement sur une grille complète.
    Noter qu’au niveau rythmique, il marque bien des phrases de 2 mesures : 6 noires + 1 blanche.
    Cela me semble très important pour intégrer déjà la grille au niveau du placement : où j’en suis!
    b
    – puis alterner : une grille en jouant la gamme, suivie d’une grille en choisissant les notes dans la gamme mais en improvisant.
  3. Travail avec un Riff [12′ à 14′]
    Le Riff est une courte phrase mélodique (3 à 7 notes) qui va durer ici deux mesures, et qu’on va répéter durant toute la grille. Les notes sont prises dans celles de la gamme de CBlues exclusivement.
    L’intérêt est de
    – créer son propre Riff
    – par la répétition d’ancrer le cycle en mémoire
    – de bien être « dans le temps » à chaque répétition (notez comme la note finale de son Riff est bien « plantée comme une destination)
    Notre cerveau doit être capable de suivre d’une part la progression des accords, et d’autre part la partie mélodique du Riff
    Travail avec deux Riffs [14′ à  15’30 »]
    Jouer 2 mesures avec le 1er ,Riff, puis 2 mesures avec le 2eme, et recommencer sur toute la grille
  4. Placer librement les Riff [15’40 » à 18’30 »]
    Avec les mêmes Riff que précédemment, l’idée est de ne plus être contraint par l’ordre alterné des 2 riffs, mais de les jouer à sa guise. Leur placement va être la première liberté que nous allons nous accorder dans l’impro.
    Essayer l’exercice avec de nombreux Riff inventés ….
  5. Improviser en noires [18’30 » à 21’35 »]
    Cet exercice va nous permettre d’explorer les possibilités offertes par la gamme de CBlues
    Pour cela, créer des Riifs en noires en utilisant uniquement des notes de la gamme de CBlues,
    Sur chaque cycle de deux mesures choisir soit deux Riffs de 3 notes (3 noires et un silence) soit un Riff de 7 notes (7 noires + 1 silence pour chaque cycle de 2 mesures). Bien poser la noire de fin.
    Le silence permet d’apprécier ce qu’on vient de jouer, et de prendre de l’énergie pour la suite !
    L’objectif est d’explorer : il n’y a pas d’erreur….
  6. Utiliser des Riffs de croches swinguée[21’40’ à 26’05 » ]
    Après un rappel de ce qu’est la swing (cf notre article)
    Comme pour l’exercice 5, créer des RIffs simples de 5 notes sur 1 mesure (4 croches et 1 noire, 1 silence)
    ou de 13 notes sur 2 mesures. Vous noterez qu’il demande au trompettiste de jouer legato … si on écoute bien, c’est parce que cela conduit le trompettiste à mieux se caler et à être »au fond » du temps.
    Cet exercice permet :
    – de continuer à s’ancrer sur des cycles de 2 mesures … grâce aux silences,
    – d’explorer encore au niveau harmonique la gamme de CBlues,
    – de bien caler le rythme et de sentir le temps : relax !
  7. « Feeling in forth » [26’10 » à 30’30 »
    Il s’agit de créer des phrases plus longues, sur 2 ou 4 mesures, en croches swingées,
    toujours en utilisant les notes de la gamme de CBlues,
    ET de bien accentuer la première note toute les 4 notes, afin de sentir un « balancement » .
    Ne pas oublier de conclure chaque phrase par une note finale suivie d’un silence
  8. Alterner les phrases courtes et longues [30’30 » à 33’50 »]
    Nous avons vu les Riff courts, et les phrases longues au7-
    Des phrases longues en improvisation sont ennuyeuses : alterner court et long est une des clés.
    L’exercice consiste donc à alterner des phrases longues (cf ex N°7) et des riff.
    Ne pas enchainer plusieurs chorus à la suite, ce serait là aussi ennuyeux : finir une improvisation sur une grille, s’arrêter, puis recommencer sur une autre grille.
    Penser à faire simple, avec des phrases courtes : et ne pas hésiter à les répéter
  9. Utiliser l’approche « question / réponse [33’50 » à 40’20 »
    Cette approche permet de raconter une histoire. Pour travailler on propose 3 manières
    – jouer un riff, répondre en reproduisant ce riff ailleurs (même rythme, même forme, mais forme mélodique mais décalée en hauteur de son)
    – jouer un riff, répondre avec le même rythme mais une forme mélodique différente
    – imaginer que c’est une conversation : le premier riff est une phrase, la deuxième lui répond, etc …
    il est intéressant de faire des questions réponses avec un autre musicien (ici piano et trompette) mais on peut aussi faire l’exercice en se répondant à soi même)
    Dans la démonstration; on entend qu’il reste souvent sur les mêmes questions : la répétition fait partie de l’intérêt,k une même question peut avoir des réponses différentes
  10. Faire évoluer le rythme : utiliser des triolets [40’20 » à 44’10 »]
    – Pour commencer, incorporer juste un triolet à une phrase telle que vue précédemment
    – Puis créer de courtes phrases avec deux triolets + 1 noire + 1 silence = 7 notes sur une mesure
    – Puis allonger les phrases avec les mêmes règles que précédemment : sur 2 mesures (6 triolets, 1 noire, 1 silence)
  11. Donner de l’énergie = créer des séquences de doubles croches [44’10 à 47′)
    Là encore, le secret est de faire des phrases simples. Ici 16 doubles croches sur 1 mesure.
    Il est possible, car cela commence à aller vite, d’écrire les 16 notes sur une partition avant de les jouer.

La video se termine [47′] par une revue des 11 points qui sont détaillés ci dessus.

Notez bien que tous ces exercices ne doivent pas être réalisés dans une même séance !
Il faut travailler les points les uns après les autres, et passer au suivant seulement lorsque la séquence est bien assimilée.
Cela doit donc prendre quelques semaines, voire quelques mois !

 

 

 

Pour travailler, voici l’accompagnement en fichier mp3 :
3 grilles de blues en Do au tempo de 80 la noire

 

 

 

 

 

Mots clés utilisés pour trouver cet article :impro trompette,apprendre impro trompette,comment improviser à l accordéon,ecercice pour faire un bon chorus au piano,grille dimprovisation trompette,improvisation blues trompette,improviser sur la trompette,le secret de limprovisation,méthode pour improvisation en trompette

Je veux recevoir les prochains articles du BLOG "improviser-au-violon" Je recevrai en cadeau le e-book "démarrer l'improvisation au violon"



(3 commentaires)

  1. Rozensztajn

    Bonjour, je viens de découvrir votre site et cette vidéo sur le blues me paraissait un bon point de départ. Mais dès les premières minutes, je suis perturbée par les accords: ce ne sont pas des accords de septième, contrairement à ce que le chiffrage semble indiquer ?

    1. Ghislain

      Bonjour Nathalie,

      Les notes jouées par Dave Frank sur les accords sont en effet celles d’un musicien avancé !
      Pour débuter on peut jouer
      – fondamentale, tierce, quinte : on est sur que cela est juste et cela forme l’oreille
      – ensuite on peut changer, par exemple jouer : fondamentale, tierce, septième

      Ici, il faut noter qu’en premier lieu il joue bien les deux notes qui donnent la « couleur », qui sont la tierce et la septième.
      Elles donnent la couleur car elles pourraient être mineure ou majeure. D’où l’importance de les jouer.
      Par exemple sur C7, il joue le Mi (tierce) et le Sib (septième)

      Ensuite sur C7, il joue C9 en rajoutant le Ré.
      De la même manière sur F7 il joue F13 en rajoutant le Ré aussi.
      Il fait de même sur G7 en jouant le mi qui est la 13eme.
      9 et 13 sont 2 couleurs d’accords qui sont utilisées en blues.

      Mais l’important dans cet exercice ce ne sont pas tellement les notes.
      Comme dit précédemment, on peut simplement jouer la base (1-3-5 par exemple ) et se concentrer sur le reste !

      Voilà j’espère que cela t’aura un peu éclairé …

  2. Rozensztajn

    Oui, c’est très clair ! merci !

Vos commentaires ci-dessous sont les bienvenus !