«

»

Avr 27

Conseils d’artiste pour improviser au violon – M. Parallèle

MParallelle_chanter jouer du violon-marocDans un précédent article, je vous présentai M. Parallèle, un jeune violoniste chanteur.
Durant l’interview, il m’a largement commenté sa pratique de l’improvisation.

Voilà donc les 3 conseils d’un artiste dont vous pouvez profiter !

Contrairement à ce que j’indique dans le titre, M. Parallèle ne voulait pas vraiment donner de « conseils ».
Il a surtout voulu me transmettre des éléments qui font partie intégrante de sa pratique de la musique.
Il nous présente 3 fondamentaux qui l’ont amené à devenir l’artiste qu’il est aujourd’hui ; il considère ces éléments comme indispensable dans sa pratique actuelle de l’improvisation au violon.

Jouer sans partition

Nous en avons déjà parlé, mais voilà encore avec insistance cette notion de jouer « sans les yeux ».
M. Parallèle nous rappelle que la plupart des musiques dans le monde sont apprises d’oreille, et nous rappelle la vertu de cette manière d’apprendre et mémoriser.

La justesse – chanter et jouer

Si l’on commence à découvrir des violonistes qui chantent en jouant – je connait d’ailleurs surtout des femmes telles que  Florence Fourcade ou Ylian Canizares, …-  M. Parallèle nous démontre avec brio comment cet aspect du violon peut amener à imbriquer étroitement mélodie et rythme.
Nous avons deux exemples :
– un air marocain joué en live à Paloma pour nous, que vous trouverez dans la 2ème vidéo ci dessous.
– son chant dans un bivouac marocain, déjà présenté dans le précédent article

Il nous explique ici comment il pense que nous pouvons commencer, puis progresser dans cet exercice.
Nul besoin d’être chanteur pour cela !

Il nous propose de suivre par exemple une progression
– chanter sur un bourdon
– chanter la mélodie qu’on joue (ou l’inverse peut être ?)
– chanter en polyphonie – à la tierce par exemple
On peut constater dans les deux vidéos ci dessous qu’il maitrise parfaitement cet art, et que ce conseil n’est donc pas qu’un travail à effectuer, mais que c’est bien pour lui un élément de sa personnalité musicale, sa manière de jouer de la musique.

Maitriser le son et donc son archet

Dis comme cela, cela peut vous paraitre une lapalissade à vous qui êtes violoniste !
On se rappelle dans le premier article que j’ai écris sur M. Parallèle qu’il a pendant son parcours eu l’occasion de découvrir des pratiques de la musique contemporaine, qui lui ont appris à « sculpter » les sons.

Il nous montre ici sa manière d’être attentif à la qualité du son produit.
Durant l’interview, il me montrera aussi plus largement comment sa prise d’archet lui permet d’être à l’aise dans la réalisation de rythmes appelés  « Chops » dont un des expert est le violoniste Casey Driessen

Nous reparlerons de cette technique une autre fois
–> je fais d’ailleurs un appel à vous pour cela … contactez moi si vous utilisez cette technique et que vous pouvez m’aider à rédiger un article sur le sujet..

 

 

Et voici un exemple inédit en direct pour nous de « chanter et jouer » avec Monsieur Parallèle.
Il interprète un chant marocain, le violon devient à certains moments un formidable moteur rythmique !!

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je veux recevoir les prochains articles du BLOG "improviser-au-violon" Je recevrai en cadeau le e-book "démarrer l'improvisation au violon"



1 ping

  1. Decouvrez Monsieur Parallele, jeune violoniste et chanteur

    […] Conseils d’artiste pour improviser au violon – M. Parallèle » […]

Vos commentaires ci-dessous sont les bienvenus !